21 mars 2009

Dernière soirée à Vientiane

Privé de festival pour un soir, le plaisir de se retrouver sur les bords du Mékong ce samedi est encore plus grand et l’émotion et la joie se lisent sur tous les visages. Dernier soir à Vientiane et pour l’occasion, les éphémères se sont invitées à la fête. Elles envahissent le moindre endroit éclairé du site. Dans l’ombre du plancher de danse et de la guinguette c’est une foule d’une densité inédite qui se presse. Pour la dernière du cabaret, les acteurs donnent le meilleur d’eux-mêmes. Avec pour cadeau en retour, des éclats de rire à foison. Une dernière démonstration de la collaboration Shag / Lao Bang Fai. Comme à chaque fois, le public ne retient pas ses hourras. Place au bal, ce sont les Grandes Bouches qui l’ouvrent et font monter la température déjà élevée d’un sérieux cran. Ina-Ich, à l’occasion de son concert de jeudi a déjà conquis le public lao qui attend sa nouvelle prestation de pied ferme. Au moins 5 degrés de plus dans les tongs ! Et la température n’est pas près de chuter, c’est au tour des Vaguement la Jungle d’investir pour la première fois la grande scène. Caramba. L’occasion de découvrir leurs quatre voix et leurs compositions, d’une efficacité redoutable. Plus un orteil sur le site ne semble rester figé. La générosité débordante des quatre musiciens : Hervé (Papet) à la guitare, Jacques (Momo) à l’accordéon, Pierre (Pierrot) au violon et Jean-François (Yul) à la batterie, fait forcément remuer les fesses. Ils seront rejoints par Charlotte pour une reprise d’Erik Satie, devenue l’hymne du festival.
Piak, Rose et Cédric, les artistes occupés à peindre le Didoodee construit par Piak, devront lâcher leurs pinceaux pour rejoindre la piste de danse. Tant pis, le géant de papier mâché ne sera pas achevé, transe musicale oblige ! Celle-ci se poursuit par un énorme bœuf réunissant tous les musiciens. Au programme, des reprises déjantées de chansons françaises. Mention spéciale à la reprise d’Aline version rock lourd, avec Thuy et Gael d’Ina-Ich au chant et à la guitare.
Ça se termine avec la chanson Le Petit Monde, écrite par Vaguement la Jungle pour les organisateurs, qui montent sur scène, pour un final à 25 !
Et bien sûr comme chaque soir, pour ne pas se quitter comme ça, nous aurons droit à la goûteuse sélecta de Jo, alias Dj Djuuk. A minuit, le couvre-feu impose d'éteindre musique et lumière. Difficile de s'arracher au plancher une dernière fois animé par notre diva Charlotte. Et maintenant ? Deux soirées off, avant de retrouver une guinguette version allégée à Luang-Prabang. Vivement mardi !

20090321_A

20090321_B

20090321_C


Vaguement la Jungle au Mekong Festival, Vientiane, Laos
par wavetrotter

Posté par nicomars à 23:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


Commentaires sur Dernière soirée à Vientiane

Nouveau commentaire